Comparatif automates industriels

Comparatif automates industriels.

Les automates industriels sont partout dans nos usines et à l’heure où l’automatisme tend à se fondre avec l’informatique industriel, il est bon de faire un point sur la situation actuelle. Le sujet étant très vaste, cet article ne sera pas exhaustif et verra son contenu grossir dans le temps. Alors si vous pensez pouvoir apporter votre pierre à l’édifice, signalez vous dans la section du forum consacrée (lien du forum ici). Voici le comparatif automates industriels.

L’histoire des automates?

Jobs et Wozniak

Jobs et Wozniak

Remontons au début des années 70. A cette époque, l’informatique classique est en pleine explosion (on y voit notamment la naissance du langage C, du Pascal, et quelques années plus tard du SQL) mais reste difficile d’accès. Ce domaine venant à peine d’émerger, les écoles étaient rares et les informaticiens des surdoués qui consacraient  leurs carrières à cela.

Il fallait donc trouver un solution pour rendre cet outil accessible à des professionnels qui avaient besoins de l’exploiter sans devoir y consacrer l’intégralité de leur temps.

 

 

 

Console de programmation Allen-Bradley

Console de programmation Allen-Bradley

 

C’est donc à peu prés à cette période, début des années 70, que le ladder fût développé. Le challenge fut de créer un langage que le personnel de « terrain » puisse assimiler plus aisément  L’automate remplaçant les relais, l’idée fut donc de  garder l’aspect des schémas électrique comme éléments de programmation et de réaliser l’équivalent du câblage à injecter dans l’automate via une console de programmation (voir la photo de droite). Ce fût le début du ladder.

 

 

 

Découvertes des principaux acteurs.

Le marché des automates est dominé par deux grands acteurs, Schneider et Siemens. Puis nous trouvons Allen-Bradley, Omron, ainsi que des constructeurs plus modestes, tel que Wago, Beckhoff, Crouzet… Voici donc un résumé des principales marques:

Schneider (anciennement Télémécanique, Quantum, Modicon):

Logiciels de programmation:

  • PL7 Pro: Sert à programmer les gamme TSX Micro et Prenium (firmware PL7).
    Ce logiciel est en service depuis les anées 90, et se voit progressivement remplacé par Unity Pro
  • Unity Pro: Sert à programmer les gammes Prenium (firmware Unity), M340, M580, Quantum et Atrium.
    Plus complet, souple et moderne que PL7, il est va devenir le standard des logiciels Schneider.
  • Zélio soft: Sert à programmer la gamme Zélio logic (automatisme de petits équipements / domestique).
    Zélio est compact et simple d’accès, trés utilisé par les amateurs de domotique.
  • PL7-2/3: Version précédent PL7 PRO, utilisée pour les vieux automates.
  • Concept: Sert à programmer les momentums.

Liste des automates Schneider:

  • Gamme récente:
    M340: Peut compter jusque 1024 E/S T.O.R. et 256 E/S analogiques.
    – M580: Version évoluée du M340, automate tout ethernet pouvant compter 4096 E/S T.O.R. et 1024 E/S analogiques.
  • Gamme précédente:
    Modicon Prenium (TSX57): Jusque le début des années 2010 l’automate haut de gamme de Schneider pouvant compter 2048 E/S T.O.R. et 512 E/S analogiques.
    – Modicon Micro (TSX37): Automate moyen de gamme remplacé par le M340, le Micro peut compter 9 à 480 E/S.
    Modicon Quantum: Équivalent de la gamme prenium.
    Modicon Momentum: Ensemble d’embases avec leurs caractéristiques propres (ex: mixte entrées/sorties ANA, tout entrée PT100, mixte ANA/TOR…) sur lesquelles vous pouvez fixer des processeurs pour leur injecter un programme ou un coupleur de communication (MODBUS, TCP…) pour les faire communiquer.
    Twindo: Petit controleur programmable de 10 à 100 E/S.

Siemens:

Logiciels de programmation:

  • STEP7: Sert à programmer l’ensemble de la gamme siemens S7.
  • Micro/Win: Programmation 32 pour le S7-200.
  • LOGO! Soft comfort: L’équivalent du zélio chez Schnieder.

Liste des automates Siemens:

  • Gamme récente:
    S7-1200: Dernier automate de Siemens.
  • Gamme précédente:
    S7-300/400: Automate universel de la marque,.
    S7-200: Version milieu de gamme de Siemens.

 

 Allen-Bradley (Rockwell automation):

Logiciel de programmation:

  • RSLogix: Ce logiciel existe en 3 versions (5, 500 et 5000) à choisir selon votre type d’automate.

Liste des automates Allen-Bradley:

  • Grandes tailles:
    ControlLogix serie 1756: Automate haut de gamme pour environnement extrême.
    PLC-5: Jusque 3072 E/S et jusque 125 E/S décentralisées et une mémoire application montant à 100 000 mots.
  • Moyennes tailles:
    Micro800: Idéal pour des tâches spécifiques (commande d’axes, journal de données stocké sur carte micro-SD…).
    MicroLogix: Fonctionnalité similaire ai SLC mais en forme plus compact.
    Pico: Automate facile d’accès et économique.
  • Petites tailles:
    CompactLogix: Utilise un environnement commun avec le système GuardLogix, ce qui permet de réduire les coûts des développement.
    SLC500: Automate les plus commercialisé de la marque en moyen de gamme. Peut compter jusque 64 000 mots ainsi que 4096 entrées ET 4096 signaux de sortie.

Omron:

Logiciel de programmation:

  • CX-One: Suite de logiciel intégrant notamment CX-programmer (pour les séries d’automates CS, CJ, CP, terminaux NS et produits Trajexia).

Liste des automates Omron:

  • API spécialistes:
    CS1D; CS1G/H: Jusque 5120 E/S et 448 000 mots. Diverses fonction spécialisées disponibles telles que la redondance, la régulation, le contrôle d’axe…
  • API modulaires:
    CJ1G-P; CJ2M; CJ2H: jusque 2560 E/S et 160 000 mots (832 000 pour le CJ2H!). Diverses fonction spécialisées disponibles.
  • API compacts:
    CPM2C; CP1E; CP1L; CP1H:  Jusque 320 E/S et 32 000 mots.

Wago, Beckhoff…:

Logiciel de programmation:

  • Codesys: Ce logiciel est conçu par 3S et peut être utilisé tel qu’il est livré (WAGO, Beckhoff, Parker…)ou alors modifié (SCHNEIDER MODICON LMC058, Somachine, KEP…).

Crouzet:

Logiciel de programmation:

  • M3 Soft: Logiciel pour programmer les automates Millenium 3.

Conclusion.

Le marché français est principalement dominé par Siemens et Schneider, et le problème est qu’une fois qu’une entreprise investit dans une marque, les coûts en logiciel, câbles et pièces  de remplacement étant tellement élevés qu’il devient difficile de changer.

 

Lien interne:

Lien du forum:

http://automacile.fr/forum/viewforum.php?f=24

Liens externes:

Histoire de l’informatique, source wikipédia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_des_langages_de_programmation#Les_ann.C3.A9es_1940

Utilisation des logiciels codesys: http://www.cimi.fr/index.php?view=items&cid=2%3Aautomatisme&id=64%3Aquest-ce-que-codesys-&option=com_quickfaq&Itemid=149

Automates Schneider: http://www.schneider-electric.com/products/fr/fr/60200-automatisation/60230-automates-programmables-industriels-plantstruxure/

Automates Siemens: https://webbies.siemens.fr/ad/CFI_catalogue/Catalogue

Automates Allen-Bradley: http://ab.rockwellautomation.com/fr/Programmable-Controllers

Automates Omron: http://industrial.omron.fr/fr/products/catalogue/automation_systems/programmable_logic_controllers/default.html

 

Informations pour les moteurs de recherche: cours ladder, apprendre le ladder, histoire du ladder ou comparatif automates.

About the Author: maxpeigne